Politique des libertés individuelles

 

  • Liberté totale du net : abrogation du décret d’application de l’article 20 de la loi de programmation militaire (LPM).

 

  • Liberté totale de la presse et des médias d’informations sous toutes ses formes en garantissant sans faille leurs l’indépendance face aux intérêts privés et ceux de l’état. Les médias doivent représenter uniquement les intérêts du peuple, non ceux de l’entreprise privée ni l’état !

 

  • Non-adhésion au projet INDECT : Système d’information intelligent soutenant l’observation, la recherche et la détection pour la sécurité des citoyens en milieu urbain.

 

  • Fin totale de la loi n°2009-669 du 12 juin 2009 : Hadopi.

 

  • Accès total et immédiat aux dossiers individuels détenus par les renseignements généraux.

 

  • Accès total à l’information directe et gratuite par le déploiement de l’internet très haut débit sur l’ensemble du territoire français.

 

  • Réglementation stricte sur la vidéosurveillance afin de garantir les libertés individuelles.

 

  • Fin de la Redevance audiovisuelle et de l’impôt obligatoire au bénéfice scandaleux de la maison de la radio !

 

  • Retrait immédiat de la loi sur le renseignement voté le 05 mai 2015

 

  • Education de la police afin d’éviter tout abus de pouvoir envers les libertés et les droits de l’homme. Tout abus de pouvoir doit être totalement sanctionné par la sortie immédiate du fonctionnaire de ses fonctions ; renvoi immédiat sans indemnités avec interdiction d’exercer un autre métier dans la fonction publique !

 

  • Possibilité à l’ensemble des citoyens français de pouvoir à tout instant quitter le régime totalement privé de la SS, de l’URSSAF, de la CSG et du RSI notamment ! En effet, ces différents régimes dits obligatoires ne sont que des sociétés privées mandatées par l’état de non-droit sans l’aval du peuple de France. Cela est totalement illégal et doit cesser immédiatement en laissant à chacun la possibilité de choisir ses assurances santé. Une fois l’équilibre de la SS et autre caisse rétabli par les actions citées plus avant, chaque français et/ou étranger pourra faire le choix d’adhérer à tel ou tel régime de prestation santé.

 

  • Abrogation de la loi Gayssot ! En effet, il en va des libertés individuelles, de la liberté d’expression la plus élémentaire qu’il faut absolument préserver. De plus, tous historiens, tous chercheurs doivent pouvoir effectuer des recherches en toute tranquillité et liberté. l’historien Claude Liauzu : « Nous ne sommes pas pour la loi Gayssot en tant qu’historiens, loin de là. Il est dangereux d’empêcher la liberté de la recherche et il est préférable d’affronter les négationnistes dans un combat d’idées » (chat Nouvel Obs, 22 septembre 2005). Enfin un appel a été publié le 13 décembre 2005 dans Libération. Pour la liberté et le bon sens, il est urgent d’abroger cette loi antidémocratique !

 

  • Une action d’audace et de courage pour le peuple de Corse et l’avenir de la Corse :
  • Co-officialité de la langue corse avec le français
  • Reconnaissance du statut de prisonnier politique des actuels détenus en lien direct avec le mouvement des libertés du peuple corse
  • Rapprochement carcéral des détenues sur le territoire corse
  • Ouverture d’une agrégation au sein de l’université
  • Statut de résident corse afin de lutter contre la spéculation foncière et fiscale
  • Mise en place de la « collectivité unique »

 

  • Ce programme ci-dessus est aussi valable pour le peuple Breton et Basque avec les aménagements spécifiques  au peuple Breton et Basque qui eux aussi ont droit à leurs libertés d’expressions et de développements qu’ils réclament à juste titre depuis si longtemps !

 

C’est cela la liberté et la véritable démocratie !

 

“Peuple de France, réveille-toi ! Arrêtons de subir, prenons en main notre destin !”


“La différence entre l'impossible et le possible réside dans la détermination.”


(Tommy Lasorda)